Être apprenti(e)

  • L’apprentissage, c’est pour qui ?

Pour tout(e) jeune âgé(e) de 16 à 25 ans, sortant d’un collège, d’un lycée ou ayant quitté le système scolaire.

Des dérogations sont possibles pour débuter son apprentissage dès 15 ans si l’on sort de 3e ou pour se former sans limite d’âge si l’on bénéficie d’une Reconnaissance de Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH).

  • Quelles sont les autres conditions ?

L’apprentissage est conditionné à la signature d’un contrat de travail d’une durée de 1 à 3 ans (selon le diplôme et les acquis antérieurs du/de la jeune) avec une entreprise, un organisme ou une collectivité locale. C’est l’employeur qui inscrira son apprenti(e) en formation au CDFAA de la Haute-Vienne.

Selon les diplômes, un niveau préalable de formation peut également être demandé. Par exemple, l’obtention d’un diplôme de niveau IV est indispensable pour pouvoir entrer en formation BTSA Productions Animales.

Lors de la signature de son contrat, l’apprenti(e) s’engage à :

  • Travailler pour son employeur en effectuant les travaux confiés correspondant au métier préparé et respecter les règles de fonctionnement de l’entreprise
  • Être assidu et s’investir dans la formation délivrée par le CDFAA de la Haute-Vienne et respecter son règlement intérieur
  • Se présenter à l’examen
  • Quels sont ses avantages liés à la formation par apprentissage ?

L’apprenti(e) va bénéficier d’une formation générale, théorique et pratique en vue de l’obtention d’un diplôme. La pratique apporte une compétence immédiate qui fait toute la différence en matière de perspective d’emploi en sortie de formation.

Il/elle est rémunéré(e) selon un barème établi en fonction de l’âge et de l’année de formation (de 25 à 78% du SMIC).

L’apprenti(e) bénéficie également :

  • des mêmes droits aux congés payés que les autres salariés de l’entreprise
  • de la prise en compte de sa période d’apprentissage pour ses droits à la retraite, ses allocations chômage
  • du maintien des allocations familiales si il/elle a moins de 20 ans et perçoit moins de 55 % du SMIC
  • de la perception éventuelle de l’allocation logement
  • d’aides pécuniaires et en nature attribuées par le conseil régional de Nouvelle Aquitaine
  • d’aides spécifiques si il/elle bénéficie d’une Reconnaissance de Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH).

Pour en savoir, n’hésitez pas à prendre directement contact avec nous.